Topic 7190308

DH//308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

 

© photo DH-Kobi, Supplice de Marsyas, version Kobi

ABSOLUTION

 

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

C’est seulement le mot "inexplicable" que je trouve pour dire que j’étais si rendu loin dans mon bien-être. Imaginez la personne qui sort de la place bénie et qui ne sent même plus son corps. J’étais léger comme une sainte hostie montrée au peuple. Pour commencer l’officiant m’avait dit de ne pas me préoccuper de la foule qui regardait. Des absolutions attirent les gens et c’est normal. Si on doit s’attendre à du public quand c’est pour remplir le registre de la fin des temps, imaginez l’assistance à la cérémonie d’absolution. J’ai nagé tout le reste de la journée dans la joie.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:44:51

Je prends la parole rarement. Je suis entré dans le parc d’absolution à sept heures le matin, à sept heures trente j’étais promu destrier. L’état suivant n’était pas normal mais l’officiant m’avait prévenu et mon guide lui aussi. On sent qu’on peut planer entre les couches d’air. Si tu vas sur la balance ton poids sera majoré suite à l’absolution mais le sentiment entre les pieds et la tête sera zéro de gravité, zéro de densité, et un chiffre très élevé de conscience frontalière. Plusieurs personnes ne connaissent pas leurs besoins corporels, ils mangent à heure fixe, manger pour l’obligation de, mais moi j’étais un seul et unique dans l’esprit  et dans le coprs, j’étais assuré de tout savoir. (État illusoire mais bref.)

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:47:34

Je me sentais comme un homme qui a passé sa vie à balancer une hache très lourde et qui n’a pas connu d’autres activités, où qu’il aille il était vêtu de ses vieux habits, et au sortir du parc d’absolution, je me sentais sans arme, sans outil, sans habit, parce que sans corps, qu’avec une grande conscience lavée de la tête aux pieds, sans poids, et capable d’atteindre par l’instinct sanctifié l’arme, l’outil, et le corps.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:51:42

Justement, comme tu dis, "illusoire", bah... c'est ce qui fait que j’hésite encore à entrer dans ce parc d’absolution. Quelque chose m’arrête. L’incertitude, peut-être, de la légèreté. Je suis attiré sans compromission par les absous. Je pourrais fonder un regroupement admiratif de ces êtres surdimensionnés. Pour bien faire, je n’aurais pas besoin pourtant d’apprendre à me tenir en équilibre dans l’apesanteur. Ce n’est pas le but de ceux qui reçoivent cette purification.

Donc, je suppose que je me refuse à la mascarade du pénitent, sauf si un vrai déchet de l’humanité se proclame réintégré au sortir d’une absolution, tant pis si elle était spectaculaire.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:54:20

Le chemin qui m’a amené à l’entrée principale du ce parc est d’abord et avant tout intellectuel. Je ne me serais pas senti autorisé à diminuer mon poids corporel et à élargir les pans vierges de ma conscience si je n’avais pas lu sur la question au préalable, et dans des ouvrages spécialisés. J’ai même intensifié ma recherche en allemand avec les rudiments que je possède de cette langue. (Pour les passages plus compliqués j’ai eu recours à une aide du Goethe Institut, ce que je fais souvent quand je veux approfondir une matière et qu’elle n’est pas traduite.) J’ai donc eu accès à l’entrée principale de ce parc mais j’hésite à mesurer la température de l’eau pour y plonger.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:59:14

Quand j’aurai économisé assez d’argent pour être prêt à me sentir dépossédé de toute richesse matérielle, je serai peut-être tenté par le parc des absolutions mais pour l’instant je garde cette option en réserve dans mon garde-manger spirituel. Je connais bien Arold Suarez qui a acheté une franchise de restauration aux abords de ce parc. Il me parle souvent d’un prisonnier qui était condamné à une peine de travaux forcés et qui a été libéré de ça après avoir été béni par le rev. Yasmin. Il connaît les sentiers par lesquels nous devons passer quand nous prenons cette décision majeure, qui n’a pas la même signification pour tout le monde. Je fais partie moi aussi de ceux qui craignent un écho d’incertitude une fois la conscience essorée et le poids du corps diminué quand l’acte est accompli. En attendant, je me sers de ma conscience usagée, mais agile, pour chasser les hors-la-loi.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:01:22

J’ai reçu une première absolution en 2014 au sortir de laquelle mon corps s’est senti plus léger, mais mes crimes anciens sont si nombreux que je dois en expérimenter d’autres. J’ai lu sur la question. Certains déchets de l’humanité, appelés avortons de la racaille humaine, peuvent résister jusqu’à huit absolutions avant de se sentir allégés. Pouvez-vous concevoir l’énormité de ce chiffre… Je dois porter les stigmates de ma première absolution - in progess, jusqu’à les voir se résorber à la seconde, prévue pour le 22 juin. Cela me fait encore plus qu’un mois à attendre, mais j’approche de ce second privilège, et si je fais résolument partie de la racaille, j’attendrai un autre quatre ans avant de poursuivre ma quête du pardon.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:05:00

Quelqu’un m’a dit que mon enfouissement dans les grottes polonaises ont facilité mon accession au parc d’absolution, ce qui fait sens selon moi. Des séjours prolongés dans les replis sous-marins favorisent un ensemencement d’algues microscopiques qui s’attachent aux cavités de nos pores avec le résultat qu’un allègement de l’enveloppe charnelle prépare la conscience au mystère fondamental de l’absolution en favorisant son élargissement. J’ai en effet senti des pans de ma chair, aussi bien dire des zones fondamentales de moi-même s’alléger et s’épanouir au moment du transfuge des parties mauvaises. Heureusement que j’étais bien informé du phénomène physique lié à la libération car j’aurais cru être le jouet d’entités étrangères voulant se partager des fractions de ma plénitude. Merci à Javier qui m’a soutenu dans l’expérience, au sortir de laquelle je puis aussi dire comme Kobi: "inexplicable"!

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:08:09

Les crimes anciens sont toujours les plus coriaces à se faire absoudre. Étrange car les victimes anciennes ne sont plus dans les mémoires. Comme quoi, quand on se soumet à la faute, c’est soi-même qu’on afflige.

Topic 7190308

DH//308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

 

© photo DH-Kobi, Supplice de Marsyas, version Kobi

ABSOLUTION

 

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

C’est seulement le mot "inexplicable" que je trouve pour dire que j’étais si rendu loin dans mon bien-être. Imaginez la personne qui sort de la place bénie et qui ne sent même plus son corps. J’étais léger comme une sainte hostie montrée au peuple. Pour commencer l’officiant m’avait dit de ne pas me préoccuper de la foule qui regardait. Des absolutions attirent les gens et c’est normal. Si on doit s’attendre à du public quand c’est pour remplir le registre de la fin des temps, imaginez l’assistance à la cérémonie d’absolution. J’ai nagé tout le reste de la journée dans la joie.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:44:51

Je prends la parole rarement. Je suis entré dans le parc d’absolution à sept heures le matin, à sept heures trente j’étais promu destrier. L’état suivant n’était pas normal mais l’officiant m’avait prévenu et mon guide lui aussi. On sent qu’on peut planer entre les couches d’air. Si tu vas sur la balance ton poids sera majoré suite à l’absolution mais le sentiment entre les pieds et la tête sera zéro de gravité, zéro de densité, et un chiffre très élevé de conscience frontalière. Plusieurs personnes ne connaissent pas leurs besoins corporels, ils mangent à heure fixe, manger pour l’obligation de, mais moi j’étais un seul et unique dans l’esprit  et dans le coprs, j’étais assuré de tout savoir. (État illusoire mais bref.)

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:47:34

Je me sentais comme un homme qui a passé sa vie à balancer une hache très lourde et qui n’a pas connu d’autres activités, où qu’il aille il était vêtu de ses vieux habits, et au sortir du parc d’absolution, je me sentais sans arme, sans outil, sans habit, parce que sans corps, qu’avec une grande conscience lavée de la tête aux pieds, sans poids, et capable d’atteindre par l’instinct sanctifié l’arme, l’outil, et le corps.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:51:42

Justement, comme tu dis, "illusoire", bah... c'est ce qui fait que j’hésite encore à entrer dans ce parc d’absolution. Quelque chose m’arrête. L’incertitude, peut-être, de la légèreté. Je suis attiré sans compromission par les absous. Je pourrais fonder un regroupement admiratif de ces êtres surdimensionnés. Pour bien faire, je n’aurais pas besoin pourtant d’apprendre à me tenir en équilibre dans l’apesanteur. Ce n’est pas le but de ceux qui reçoivent cette purification.

Donc, je suppose que je me refuse à la mascarade du pénitent, sauf si un vrai déchet de l’humanité se proclame réintégré au sortir d’une absolution, tant pis si elle était spectaculaire.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:54:20

Le chemin qui m’a amené à l’entrée principale du ce parc est d’abord et avant tout intellectuel. Je ne me serais pas senti autorisé à diminuer mon poids corporel et à élargir les pans vierges de ma conscience si je n’avais pas lu sur la question au préalable, et dans des ouvrages spécialisés. J’ai même intensifié ma recherche en allemand avec les rudiments que je possède de cette langue. (Pour les passages plus compliqués j’ai eu recours à une aide du Goethe Institut, ce que je fais souvent quand je veux approfondir une matière et qu’elle n’est pas traduite.) J’ai donc eu accès à l’entrée principale de ce parc mais j’hésite à mesurer la température de l’eau pour y plonger.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:59:14

Quand j’aurai économisé assez d’argent pour être prêt à me sentir dépossédé de toute richesse matérielle, je serai peut-être tenté par le parc des absolutions mais pour l’instant je garde cette option en réserve dans mon garde-manger spirituel. Je connais bien Arold Suarez qui a acheté une franchise de restauration aux abords de ce parc. Il me parle souvent d’un prisonnier qui était condamné à une peine de travaux forcés et qui a été libéré de ça après avoir été béni par le rev. Yasmin. Il connaît les sentiers par lesquels nous devons passer quand nous prenons cette décision majeure, qui n’a pas la même signification pour tout le monde. Je fais partie moi aussi de ceux qui craignent un écho d’incertitude une fois la conscience essorée et le poids du corps diminué quand l’acte est accompli. En attendant, je me sers de ma conscience usagée, mais agile, pour chasser les hors-la-loi.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:01:22

J’ai reçu une première absolution en 2014 au sortir de laquelle mon corps s’est senti plus léger, mais mes crimes anciens sont si nombreux que je dois en expérimenter d’autres. J’ai lu sur la question. Certains déchets de l’humanité, appelés avortons de la racaille humaine, peuvent résister jusqu’à huit absolutions avant de se sentir allégés. Pouvez-vous concevoir l’énormité de ce chiffre… Je dois porter les stigmates de ma première absolution - in progess, jusqu’à les voir se résorber à la seconde, prévue pour le 22 juin. Cela me fait encore plus qu’un mois à attendre, mais j’approche de ce second privilège, et si je fais résolument partie de la racaille, j’attendrai un autre quatre ans avant de poursuivre ma quête du pardon.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:05:00

Quelqu’un m’a dit que mon enfouissement dans les grottes polonaises ont facilité mon accession au parc d’absolution, ce qui fait sens selon moi. Des séjours prolongés dans les replis sous-marins favorisent un ensemencement d’algues microscopiques qui s’attachent aux cavités de nos pores avec le résultat qu’un allègement de l’enveloppe charnelle prépare la conscience au mystère fondamental de l’absolution en favorisant son élargissement. J’ai en effet senti des pans de ma chair, aussi bien dire des zones fondamentales de moi-même s’alléger et s’épanouir au moment du transfuge des parties mauvaises. Heureusement que j’étais bien informé du phénomène physique lié à la libération car j’aurais cru être le jouet d’entités étrangères voulant se partager des fractions de ma plénitude. Merci à Javier qui m’a soutenu dans l’expérience, au sortir de laquelle je puis aussi dire comme Kobi: "inexplicable"!

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:08:09

Les crimes anciens sont toujours les plus coriaces à se faire absoudre. Étrange car les victimes anciennes ne sont plus dans les mémoires. Comme quoi, quand on se soumet à la faute, c’est soi-même qu’on afflige.

Topic 7190308

DH//308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

 

© photo DH-Kobi, Supplice de Marsyas, version Kobi

ABSOLUTION

 

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:41:59

C’est seulement le mot "inexplicable" que je trouve pour dire que j’étais si rendu loin dans mon bien-être. Imaginez la personne qui sort de la place bénie et qui ne sent même plus son corps. J’étais léger comme une sainte hostie montrée au peuple. Pour commencer l’officiant m’avait dit de ne pas me préoccuper de la foule qui regardait. Des absolutions attirent les gens et c’est normal. Si on doit s’attendre à du public quand c’est pour remplir le registre de la fin des temps, imaginez l’assistance à la cérémonie d’absolution. J’ai nagé tout le reste de la journée dans la joie.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:44:51

Je prends la parole rarement. Je suis entré dans le parc d’absolution à sept heures le matin, à sept heures trente j’étais promu destrier. L’état suivant n’était pas normal mais l’officiant m’avait prévenu et mon guide lui aussi. On sent qu’on peut planer entre les couches d’air. Si tu vas sur la balance ton poids sera majoré suite à l’absolution mais le sentiment entre les pieds et la tête sera zéro de gravité, zéro de densité, et un chiffre très élevé de conscience frontalière. Plusieurs personnes ne connaissent pas leurs besoins corporels, ils mangent à heure fixe, manger pour l’obligation de, mais moi j’étais un seul et unique dans l’esprit  et dans le coprs, j’étais assuré de tout savoir. (État illusoire mais bref.)

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:47:34

Je me sentais comme un homme qui a passé sa vie à balancer une hache très lourde et qui n’a pas connu d’autres activités, où qu’il aille il était vêtu de ses vieux habits, et au sortir du parc d’absolution, je me sentais sans arme, sans outil, sans habit, parce que sans corps, qu’avec une grande conscience lavée de la tête aux pieds, sans poids, et capable d’atteindre par l’instinct sanctifié l’arme, l’outil, et le corps.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:51:42

Justement, comme tu dis, "illusoire", bah... c'est ce qui fait que j’hésite encore à entrer dans ce parc d’absolution. Quelque chose m’arrête. L’incertitude, peut-être, de la légèreté. Je suis attiré sans compromission par les absous. Je pourrais fonder un regroupement admiratif de ces êtres surdimensionnés. Pour bien faire, je n’aurais pas besoin pourtant d’apprendre à me tenir en équilibre dans l’apesanteur. Ce n’est pas le but de ceux qui reçoivent cette purification.

Donc, je suppose que je me refuse à la mascarade du pénitent, sauf si un vrai déchet de l’humanité se proclame réintégré au sortir d’une absolution, tant pis si elle était spectaculaire.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:54:20

Le chemin qui m’a amené à l’entrée principale du ce parc est d’abord et avant tout intellectuel. Je ne me serais pas senti autorisé à diminuer mon poids corporel et à élargir les pans vierges de ma conscience si je n’avais pas lu sur la question au préalable, et dans des ouvrages spécialisés. J’ai même intensifié ma recherche en allemand avec les rudiments que je possède de cette langue. (Pour les passages plus compliqués j’ai eu recours à une aide du Goethe Institut, ce que je fais souvent quand je veux approfondir une matière et qu’elle n’est pas traduite.) J’ai donc eu accès à l’entrée principale de ce parc mais j’hésite à mesurer la température de l’eau pour y plonger.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 15:59:14

Quand j’aurai économisé assez d’argent pour être prêt à me sentir dépossédé de toute richesse matérielle, je serai peut-être tenté par le parc des absolutions mais pour l’instant je garde cette option en réserve dans mon garde-manger spirituel. Je connais bien Arold Suarez qui a acheté une franchise de restauration aux abords de ce parc. Il me parle souvent d’un prisonnier qui était condamné à une peine de travaux forcés et qui a été libéré de ça après avoir été béni par le rev. Yasmin. Il connaît les sentiers par lesquels nous devons passer quand nous prenons cette décision majeure, qui n’a pas la même signification pour tout le monde. Je fais partie moi aussi de ceux qui craignent un écho d’incertitude une fois la conscience essorée et le poids du corps diminué quand l’acte est accompli. En attendant, je me sers de ma conscience usagée, mais agile, pour chasser les hors-la-loi.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:01:22

J’ai reçu une première absolution en 2014 au sortir de laquelle mon corps s’est senti plus léger, mais mes crimes anciens sont si nombreux que je dois en expérimenter d’autres. J’ai lu sur la question. Certains déchets de l’humanité, appelés avortons de la racaille humaine, peuvent résister jusqu’à huit absolutions avant de se sentir allégés. Pouvez-vous concevoir l’énormité de ce chiffre… Je dois porter les stigmates de ma première absolution - in progess, jusqu’à les voir se résorber à la seconde, prévue pour le 22 juin. Cela me fait encore plus qu’un mois à attendre, mais j’approche de ce second privilège, et si je fais résolument partie de la racaille, j’attendrai un autre quatre ans avant de poursuivre ma quête du pardon.

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:05:00

Quelqu’un m’a dit que mon enfouissement dans les grottes polonaises ont facilité mon accession au parc d’absolution, ce qui fait sens selon moi. Des séjours prolongés dans les replis sous-marins favorisent un ensemencement d’algues microscopiques qui s’attachent aux cavités de nos pores avec le résultat qu’un allègement de l’enveloppe charnelle prépare la conscience au mystère fondamental de l’absolution en favorisant son élargissement. J’ai en effet senti des pans de ma chair, aussi bien dire des zones fondamentales de moi-même s’alléger et s’épanouir au moment du transfuge des parties mauvaises. Heureusement que j’étais bien informé du phénomène physique lié à la libération car j’aurais cru être le jouet d’entités étrangères voulant se partager des fractions de ma plénitude. Merci à Javier qui m’a soutenu dans l’expérience, au sortir de laquelle je puis aussi dire comme Kobi: "inexplicable"!

308Re://T7190 [Fred/Kurz/Kobi/Alek/Hunt/Oels/Ibrah/Simon/Heka - Absolution]post. 18-05-17 16:08:09

Les crimes anciens sont toujours les plus coriaces à se faire absoudre. Étrange car les victimes anciennes ne sont plus dans les mémoires. Comme quoi, quand on se soumet à la faute, c’est soi-même qu’on afflige.